Réflexions sur le langage et la pensée

Le premier langage est avant toutes choses, une musique et des sons.

Les bruitages, les chansons, les onomatopées, les battements de mains ou des pieds, les bruits qu’on fait avec la bouche,… ce sont au départ des instruments qui ont servis à l’homme primitif pour la coalition du groupe, l’organisation du groupe, la défense territoriale, l’appel sexuel, la reconnaissance de l’ami dans l’obscurité,…

En somme la proto-musique a été le proto-langage, la communication nécessaire à l’élaboration d’une stratégie de groupe.

Le langage (mots) vient après avec la sophistication du mental par rapport aux autres primates. Le langage est la résultante d’une évolution complexe du cerveau humain.

La pensée est réflexive. Qui suis-je ? Est la première question qui va pousser l’homme à se dépasser. C’est la question cruciale qui pousse l’être humain à la recherche de l’inconnu.

Des études portent à croire que la vie intra utérine prépare l’être humain à l’existence de Dieu. Comment? Car le fœtus avec son écoute dans l’obscurité et dans cette bulle, cet inconnu, doit s’en remettre à une toute puissance et celle-ci est valable encore après la naissance car nous ne sommes pas viable tout de suite.

Peut-être qu’effectivement cette envie ou cette croyance à un être supérieur vienne de là?! Mais est-ce vraiment l’unique raison?

La structure de notre mental, les nouvelles découvertes sur le potentiel créateur de notre pensée me pousse à croire que l’évolution dont nous parlons est déjà existante en tout… Nous ne faisons que nous remémorer des capacités que nous avons déjà en nous. Nous sommes effectivement capables de créer notre réalité… Et beaucoup plus que nous ne faisons à l’heure actuelle… Mais nous ne sommes pas prêts à assumer notre potentiel car nous sommes encore (et qui sait, nous le resterons encore longtemps) trop petits, trop destructeurs, trop égocentriques!
Nous sommes (dans l’ensemble de l’humanité) incapable de voir au-delà de notre petite personne.
La pensée est au départ une grande joie, une évolution, un pouvoir fantastique,… Nous en avons fait beaucoup de choses de bien….
Mais la pensée a aussi contribué à nous réduire, nous couper du reste, nous minimiser.  La pensée à effectivement réduit notre personne au « je ».

La pensée une avancée et la pensée une réduction… Dilemme donc!

La pensée doit à présent être mise à sa juste place! Elle doit nous servir et non nous guider. Ce n’est pas le mental qui guide l’homme intelligent, mais son esprit. Le mental est l’analyse, la synthèse, les options à prendre en considération,….

La pensée est réflexive. Elle réfléchit sur l’existence de l’homme. Elle ne peut donc pas être la source de son existence!

Xanthippe Lazaridis
12 avril 2012


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s