Poison ou médicament


Le poison est souvent associé à une substance qui nuit au corps. En effet, les humains l’ont utilisé pour amoindrir les forces de quelqu’un ou pour soustraire la vie. 
Le poison est cependant beaucoup plus puissant quand il s’adresse à l’esprit. C’est la personne attaquée qui se tue elle-même soit à petit feu ou rapidement selon les cas. 

En effet, le poison avant d’être substance est vibration. Une pensée évoquée, une idée distillée, une information transmise, une fausse bonne nouvelle, une image ou une histoire racontée,… Les mots et les idées peuvent être autant de poisons ou de médicaments. 

Que vous a-t-on raconté ?
Que vous a-t-on dit à la porte de votre maison ?
Qu’avez-vous entendu lors d’une conversation « d’une personne qui vous veut du bien »?
Qu’avez-vous vu à la télé ou sur les réseaux sociaux…


Les poisons sont autant de vibrations qui peuvent nous faire mal, nous affaiblir, nous tuer à l’intérieur de nous. Il peut être émis par une personne qui nous est proche ou par une personne inconnue. 

Ce poison une fois rentrée en nous commence par nous faire douter de nous-mêmes ou de quelqu’un (ce qui revient exactement au même). Puis, tout doucement cette vibration vient nouer des circuits à l’intérieur de notre corps, fermer des portes énergétiques autour de notre corps, fermer notre esprit à l’espoir source de vie. Puis cette fermeture nous entraîne vers le ressassement, l’aversion, le manque d’amour (Amour : source de toutes les libertés).  Ces fermetures en cascade se transforment en maladies, en enfer. Ces maladies d’abord immatérielles se transforment, nous transforment et nous entraînent dans une maladie physique. 

Voilà le cycle du poison vibratoire. En gros.
Sans parler des coupures invisibles du divin et des alliés célestes.
Nous nous sentons tout petit, sans ressource, amoindris.

Un autre poison qui peut être encore plus puissant que le précédent est celui que nous construisons nous-mêmes

Quelles sont les pensées qui vous tourmentent ?
Quelles sont les idées qui ne cessent d’être répétées tous les jours de manière insidieuse?
Quel est votre état d’esprit fasse à la souffrance, aux malheurs, aux catastrophes ?
Avez-vous des pensées destructrices qui vous envahissent tout le temps ?
Vous rendez-vous compte de vos phrases assassines contre vous-mêmes, vos phrases diminuantes, abaissantes, blessantes ?
Avez-vous jamais pensé observer vos propres pensées ?

Les remèdes

Le tout premier remède fasse à ces poisons est l’observation des pensées. Une fois l’observation faite durant des jours, semaines, voire des mois, il faut identifier et remplacer les poisons par des médicaments vibratoires. 
Par exemple : je suis capable de rien, je me trompe tout le temps… sont remplacés par le silence (je ne me dis plus ça) ou par son opposé : je suis capable ou même si j’ai l’impression de me tromper souvent, je suis capable de beaucoup de choses.

Les phrases culpabilisantes, cassantes, blessantes sont si nombreuses que nous avons souvent du mal à les identifier. Il faut du temps pour les voir, les identifier et les modifier.

Mais oui c’est possible.

Les poisons dit extérieurs (qui nous viennent d’une autre personne, télé, réseaux sociaux,…) sont plus faciles à identifier. Il faut agir tout de suite. Et parfois la meilleure façon d’y remédier est de fuir les personnes en question ou les mettre à distance ou ne plus regarder ou lire ou écouter les sources qui distillent les poisons.

Un travail d’introspection s’impose à nous de toute façon pour y voir plus clair et pouvoir agir. Sans ce travail sur soi-même les poisons font leur chemin et produisent une société où on ne voit plus où est le bien où est le mal, tellement les poisons pullulent et se diffusent en masse. À force, nous trouvons ça normal et nous accueillons les façons d’être comme étant les standards à suivre (ex: les séries télévisées où les relations entre personnes sont valorisés quand elles sont hautaines, abaissantes, soit disant plus intelligentes face à la gentillesse et la bienveillance). 

Y voir plus clair c’est faire preuve de courage et surtout de volonté. L’engagement et la détermination sur le chemin du bonheur est un choix. Ce choix nous pouvons tous le faire. Les remèdes sont aussi puissants que les poisons. Ne les sous-estimés pas. Ils changeront votre vie du tout au tout… non seulement votre façon de penser mais aussi votre façon de voir votre Être, vos ressources, votre force, votre volonté,… votre façon de manger, de travailler, d’être avec les autres, de voir les autres, de penser aux autres,…

Xanthippe Lazaridis
Le 25 décembre 2018


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.