Demain n’existe pas

Nous sommes des êtres pensants.

La pensée surgit.  Une idée nouvelle ou vieille ou redondante. 
Elle fonctionne par association. C’est une suite sans fin. 

Elle nous transporte vers d’autres lieux, d’autres concepts, d’autres théories.

Elle est génératrice. Elle est création. Mais elle est aussi génératrice de démence. 

Votre pensée vous appartient-elle ?
Votre pensée jaillit de votre être pour vous faire avancer, grandir ?
Votre pensée vous emporte vers un passée lointain ?
Ou vous mène toujours et encore vers un futur qui n’existe pas ?

Votre pensée c’est quoi ?

Les gens souvent pensent. Ils pensent même tout le temps. Ils ne s’arrêtent jamais de penser. Mais c’est quoi la pensée ? Le mental ? À quoi sert-il vraiment ? 

Nous allons faire tout d’abord un petit tour d’horizon :

La pensée est né chez l’homme avant même son existence.
Ce n’est pas l’apanage des seuls êtres humains.  Il n’y a pas une pensée mais autant de façon de penser qu’il y a d’êtres humains sur terre. 

La pensée n’est pas une révolution chez l’être humain.
Ce n’est pas un miracle. Car si nous devions le considérer comme un miracle alors la vie est un miracle. 
La pensée arrive en même temps que la vie. La pensée est ce qui va générer la vie. 

Comment ?

Dès qu’il y a mouvement dans le cerveau, il y a vibration. Cette vibration comme nous l’avons vu est génératrice de son, de couleur, d’images, de pensée. 
La pensée est donc également un mouvement, une vibration
Celle-ci ne se limite pas à votre enveloppe corporelle. Les ondes traversent votre corps, exprime votre pensée, se lisent sur votre visage, se ressentent autour de vous. 
Cette pensée va générer une infinité de mouvements en cascades…  C’est sans fin.

Puis une idée en entraîne une autre. Les idées (le mental en général) fonctionne par association.
Je pense à une poussette, puis je me focalise sur un détail de cette poussette, elle est rose, puis je pense que cette couleur irait bien dans la chambre d’enfants, puis je réalise que je n’ai toujours pas appelé ma mère pour lui dire de garder les enfants ce week-end, puis je me rappelle que je dois encore faire la liste des courses pour le dîner,…
C’est sans fin, car nous avons tous une to do liste qui ne finit jamais. 

La pensée donc nous emmène sans cesse à faire des choses ou à nous projeter vers le passé ou vers le futur.

Dormir d’un sommeil profond équivaut à ne plus penser. Si vous vous arrêtez qu’au stade des rêves sans jamais atteindre le sommeil paradoxal alors vous allez sans vous en rendre compte vers la maladie. 

La pensée est nécessaire…
La pensée est l’image de l’homme qui a réussit…
La pensée est intelligence…

Oui, oui, oui, …
MAIS POUR QUI ?

Après quoi court on ?
Auprès de qui rendons nous des comptes ?
À qui devons-nous plaire ?
Qui nous dit quoi faire et quoi penser ?
Et pourquoi continuons-nous à prendre le mur alors que nous connaissons les réponses ?

Un vieux sage indien dit que tout cela fait partie du programme dans lequel vous êtes plongés dès votre naissance. Et que le seul moyen de vous en rendre compte, c’est au fond, de regarder autour de vous et vous rendre compte que rien n’est fait avec la volonté propre de l’individu. Il est programmé pour agir de telle ou telle manière car il est dans une matrice génératrice de choses. Et l’être humain en fait parti. 
Avez-vous un libre arbitre ? Selon lui, non.

Cela signifie quoi ?
Les pensées naissent avant même votre naissance. 
Elles vont et viennent telles des vagues dans votre mental. 
Elles arrivent toujours par vague.

Quand vous étiez petit enfant, les pensées ne se bousculaient pas.

Le corps était votre domaine de cherche et c’est lui qui vous permettait de rencontrer ce monde.
Puis la pensée est devenue prédominante. 
D’abord je pense puis j’agis. 

Mais pourquoi ?
Car c’est la pensée qui vous a au départ déjà créé. 

Vos parents ont pensé à vous… puis vous ont imaginé… puis vous êtes arrivé…
Qui êtes vous ?
La quintessence de votre mère et de votre père au niveau corporel.
Votre corps et votre mental arrivent en même temps.
Vos émotions se vivent au fur et à mesure.
Votre esprit existe de tout temps.

La pensée projection (les choses, demain, hier, untel, moi je, lui il, mon corps, mes dépenses, ma maison, mon garagiste,…) est une vibration dont le vecteur vous mène à l’extérieur de vous, à l’image/projection que vous avez de vous-même.

La seule façon d’arrêter la projection, c’est de la regarder jusqu’à ce qu’elle disparaisse.

Le fait de sortir de vous, vous empêche de savoir qui vous êtes. 

Xanthippe Lazaridis
27 octobre 2019


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.