L’action et la pure intuition

Alignés comme les tout-petits !

Fluidité – Pur élan

Quand l’action provient de notre être, elle est dite « Pure Intuition ».

Ce n’est pas une intuition qui a le temps d’arriver dans le mental. L’action découle comme le flot d’un torrent spontanément sans analyse, ni préméditation ni pensée quelconque.  Elle agit. C’est une force interne et inhérente à l’être qui prend le contrôle et agit au mieux.

C’est une action instantanée.

Le corps est alors comme propulsé. Il est l’action. Il vit l’action. L’action et le corps à ce moment-là ne font qu’un.

Le corps n’est plus dès lors un exécutant d’une pensée, comme un geste réfléchi.
Le corps est l’action sans avoir conscience d’être en action.

Les tout-petits enfants sont souvent dans ce mode là. Très tôt, ils développent certes des compétences grâce aux différents apprentissages.  Ils ne sont pas encore maîtres de leurs corps. Et du coup, certains de leurs gestes (actions) sont saccadés, « maladroits », pas précis. Cependant, ce sont les êtres les plus proches de leur « moi », de leur être. C’est ainsi, qu’ils bougent spontanément ; que ce soit tout leur corps ou une partie de celui-ci. Ils bougent non pas parce qu’ils l’ont décidé, mais par pur instinct. Les mouvements n’ont aucune conscience d’être. Le corps explore ainsi son environnement spontanément par petit bout, par impulsions, par curiosité intuitive. J’appelle cela le mouvement organique.

Le corps bouge, mu par une force interne qui cherche à connaître, à savoir, à sentir, à comprendre par les sens.

Les sens sont ici chez le tout-petit des instruments également inconnus. Ils sont des outils inconscients d’être des outils. Tout est découverte, y compris les sens.

Le tout-petit découvre donc le monde grâce à un instinct qu’on pourrait nommé primitif (ancestral diraient d’autres). Je parlerai moi d’instinct inhérent à l’être.

L’être en nous est là pour explorer, apprendre et apporter plus de lumière dans la matière. Car l’être est lumière. C’est une vibration et un soleil. Ce soleil apprend à se voir lui-même quand l’alignement corps/âme/mental est parfait.

Chez les tout-petits, le mental n’a pas encore pris toute la place. Il se développe au fur et à mesure des apprentissages, des acquis.  Ce qui permet à l’être (âme) d’être libre de l’égo (entendu au sens psychologique du terme).  Le corps lui, est l’instrument privilégié de l’exploration à travers les sens. Chez les tout-petits l’être est la plupart du temps aligné avec le corps et le mental, laissant place au silence intérieur tout en étant en mouvement à l’extérieur.

Parfait mouvement, pure intuition découlant de la force intérieure !

Nous avons tant à apprendre des tout-petits !

Xanthippe Lazaridis

25 février 2022


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.